Le Halloween japonais débarque en France !

De kawaii (“mignon”) a kowai (“peur”), il n’y a qu’une voyelle – et toute l’essence du Japon ! Les voyages au Japon demeurant impossibles, autant vivre un Halloween 100% Japon… à la maison (ou presque) ! Deux grands évènements viennent ponctuer l’automne dans ce sens : le Japan Matsuri Montpellier, les 23 et 24 octobre, et le Paris Manga et Sci-Fi Show, du 6 au 7 novembre. Amoureux du Japon, attachez vos ceintures !

Japan Matsuri Montpellier

On ouvre les hostilités avec la 10ème édition du Festival des Cultures Traditionnelles et des Loisirs Ludiques Japonais « Japan Matsuri ». Comment ne pas craquer face à un tel intitulé ? Il se tiendra au Parc des Expositions de Montpellier les 23 et 24 octobre. Des concours de cosplay,  mais également des conférences, des ateliers kimono, ikebana, origami, des concerts… jusqu’à des stages d’arts martiaux avec sabre laser ! Vos héros dans l’Hérault : qui dit mieux ?

Paris Manga et Sci-Fi Show

Deux semaines et un Halloween plus tard, c’est au tour de la capitale de nous embarquer au Japon. Les 6 et 7 novembre au Paris Expo Porte de Versailles, la 30ème édition du Paris Manga et Sci-Fi Show promet de rassembler – toute règle d’hygiène respectée, bien sûr ! – les passionnés de BD, séries et pop culture. Des centaines de stands et d’animations, des concours, des séances photo et dédicaces et des initiations en tout genre.

Halloween : pour, contre ou -12 ans ?

Halloween, parlons-en. En France, l’humanité se divise en trois catégories : les puristes (« Au bûcher la fête importée ! »), les conciliants (« Oui, mais c’est marrant. Un pumpkin latte, s’il vous plaît. ») et les enfants (« Des bonbons ! Des bonbons ! »). Une fête comme Halloween en dehors de l’Amérique du Nord, ça interroge et ça soulève la question de l’authenticité culturelle et de l’importation. Car, très clairement et très justement, le mot “importation” implique une mercantilisation évidente d’un événement autrefois traditionnel.

Halloween au Japon : inauthentique et si caractéristique ! 

Mais Halloween au Japon, c’est un peu un triple axel en matière d’authenticité. Exportée par les États-Unis, qui à l’époque entretiennent avec le Japon un rapport de force ambigu et électrique, Halloween est présenté en grande pompe dans les grands parcs d’attractions de Tokyo Disneyland et Universal Studios Osaka. La fête est massivement absorbée par la population. Le passage par les parcs d’attraction en fait une fête à parade monumentale, ce qui n’est pas le cas ailleurs, et une fête presque exclusivement animée par les adultes.

La culture du cosplay s’empare des possibilités de multiplication identitaire d’une fête comme Halloween et élève le jeu à l’énième puissance. Désormais, Halloween au Japon s’étend de septembre à octobre (une micro-saison à part entière !) et explose pendant la semaine du 31 octobre sous forme de parades en costume et défilés de cosplayeurs. Ne vous attendez donc pas à voir beaucoup d’enfants dans les rues (et encore moins à la porte des voisins : politesse oblige !) mais des hordes d’adultes déguisés et festoyant. Alors si vous deviez passer un Halloween au Pays du Soleil Levant, laissez votre pudeur dans la valise et embrassez le cosplayeur qui sommeille en vous. Il n’y aura que comme ça que vous pourrez  dire d’avoir vécu une vraie halowi paatii (fête d’Halloween).

La folie cosplay !

Parce que la culture, et la pop culture en particulier, font d’imprévisibles ricochets, le cosplay, qui apparaît dans les années 1940 aux USA (encore et toujours ?!) avec la WorldCon, devient dans l’imaginaire collectif l’une des fer de lance de l’exportation culturelle japonaise. Introduit en Europe (et réintroduit aux États-Unis), il acquiert de nouvelles épaisseurs et traits marquants à chaque pays. En France, par exemple, le cosplay est intimement lié aux conventions et à la dimension des concours. Si au Japon on ne s’embête pas à coudre son costume soi-même, en Europe le savoir-faire artisanal est au cœur de la pratique et de la performance des cosplayeurs. On ne porte un costume et des accessoires généralement qu’une seule fois, et tous doivent être cousus ou construits par celui ou celle qui les arbore.

Après la réouverture un peu timide des lieux de culture, le moment est venu de s’en mettre plein la vue avec le Japan Matsuri et le Paris Manga et Sci-Fi Show et – si Paris et Montpellier demeurent trop loin –  de se rendre à toute vitesse à la Poupelle Halloween Party. Les avant-premières de ce petit bijou de magie et de tendresse se dérouleront le 31 octobre aux 4 coins de France. Foncez découvrir les salles concernées !

 

(edg)