CENT REFLETS DU PAYSAGE : PETIT TRAITÉ DE HAÏKUS

19,00

François Berthier, au travers d’une centaine de haïkus commentés, nous invite à faire quelques pas sur la sente étroite et brève du paysage et de la poésie japonaise.

Catégories : ,

le bruit de la pluie
la voix d’un oiseau
chants du printemps

C’est aussi à cause de simples sons que, en une aube printanière, j’ai composé mon premier poème : c’était une nuit de mars ; la pluie pianotait doucement sur le toit. Soudain, au point du jour, un oiseau se mit à chanter : le printemps était revenu.

L’évocation des saisons, de la faune et de la flore, des dieux et des bouddhas ou de joyeuses miscellanées sont autant de reflets de l’impermanence du monde ou de l’insolence du Zen.

12,5 x 20,5 cm

304 21pages

Informations complémentaires

Poids 0.331 kg