Visions du Japon

Du 26/06 au 15/08

Galerie « Achetez de l’Art », 24 rue de Lappe 75011 Paris.
Du jeudi au samedi de 11h30 à 18h30 (autres jours sur rendez-vous).
https://achetezdelart.com/
À retrouver également sur Instagram et Facebook.



Une galerie ouverte à la veille de la pandémie et une exposition germée pendant le confinement. 18 artistes de tous horizons – designers, tatoueurs, illustrateurs… – se retrouvent sur les murs de la galerie Achetez de l’Art pour évoquer un Japon rêvé, pétri du culture pop et de réminiscences de voyage. À découvrir à Paris jusqu’au 15 août.

 

 

 

 

Stéphane Casier (Yeaaah! Studio) – Tonko vs. Justice-kun – diptyque

 

 

Il est 18 heures rue de Lappe. Les terrasses bourdonnent avec la gaité récemment déballée de l’après-confinement. Au milieu des bars et des boîtes historiques du cœur du quartier de la Bastille, une nouvelle adresse : c’est une galerie qui répond au nom pétaradant d’ « Achetez de l’Art ». Ouverte en février avec la volonté de changer et rajeunir les traits du marché de l’art et du collectionnisme, la galerie ferme ses portes un mois et deux expositions plus tard, en mars, à cause du Covid-19.

 

 


Arthur Simony – Vague d’Amour – lithographie

 

 

Confiné, déçu mais pas démotivé, Ludovic Monnier, responsable du département BD, transforme un voyage annulé au Japon en prétexte pour une nouvelle exposition. « Si je ne peux pas aller jusqu’au Japon », se dit-il, « le Japon viendra à moi ». Le Japon rêvé de son écurie d’artistes nippophiles sera donc la destination d’un voyage immobile mais bien réel : voici, en quelques mots, ce qu’est « Visions du Japon ». Ludovic Monnier met sur le coup des amis designers, graffeurs, tatoueurs, qui à leur tour embrigadent d’autres noms de la scène artistique : le temps du confinement permet à « Achetez de l’Art » de mettre sur pied une très chouette expo d’œuvres à la vente à un prix abordable par tous les publics et toutes les générations.

 

 


Thibault Chimier – Shinjuku-ku – dessin original

 

 

« Visions du Japon » est donc un voyage au Pays du Soleil Levant 100% frenchy imbibé de références pop, de souvenirs de voyage ou encore de mimétisme artistique. Le Japonisme des impressionnistes a laissé le pas à la culture manga, au tatouage façon yakuza et à la street art mais demeure inchangé dans son élan. Les siècles passent, les courants évoluent, mais la France n’a de cesse de regarder vers le Soleil Levant avec de grands yeux rêveurs.

 

Les visiteurs de l’expo pourront donc admirer (et emporter chez eux en cas de coup de foudre), parmi les 18 artistes mis en avant, les œuvres de tatoueurs de renom comme Adrien Tattoo et Toma Pegaz, les paysages contemplatifs de Gaëlle Hersent, le trait géométrique des scènes urbaines de Thibault Chimier et les femmes ultra-sensuelles et ultra-fatales d’Alexis Bacci. Pour couronner le tout, deux œuvres de l’Atelier Sentō.

 

 

 

 

Alors si comme les deux tiers de la planète, vous n’avez pu visiter entre mars et mai que les pas très vastes contrées comprises entre la chambre, le salon et les toilettes, prenez un aller direct pour un Japon de rêve au prix d’un ticket de métro et succombez à la tentation du collectionnisme : en cas de nouveau confinement, les pas très vastes contrées comprises entre la chambre, le salon et les toilettes vous offriront de nouveaux paysages inspirants.

 

 

 

(edg)